Dxun est un forum de jeu de rôle.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Départ. (Ness)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Départ. (Ness)   Mer 2 Mar - 17:06

Spoiler:
 



Planète de Humbarine, Mondes du noyau.


La contemplation des deux lunes jumelles était particulièrement propice à la méditation, les toits de résine transparente permettaient de les voir où qu'on soit dans le bâtiment de plein pied. Nell'rell était allongé sur son lit en pleine séance de relaxation après une intense journée d'exercice. Le lent ballet céleste des satellites la plongea presque malgré elle dans une transe paisible. Sa fatigue et ses douleurs musculaires disparurent au même rythme que son esprit se rapprochait de la Force. Le fourmillement de créature hantant la forêt entourant son logement, lui parut plus net. Elle perçue l'agression d'un prédateur tout proche quelques secondes avant que le hululement de douleur de sa proie parvienne à ses oreilles. La jeune femme finie par s'assoupir, mais se reveilla, sentant quelque chose approcher. Son visiteur aussi silencieux que son glisseur contourna la maison pour y pénétrer par l'arrière. Hjug. un militaire républicain Rhodien, pas une menace, mais un allié.
Le choc sur sa porte la tira de son état second.


-Capitaine Rell ! Votre communicateur était éteint, ça fait plusieurs heures que je vous cherche. Tout va bien ? Le constable Fuulong a reçu un message pour vous. Il vous attend au siège de défense planétaire, c'est urgent.


L'heure du dernier repas était bien loin, mais la lassitude de la jedi s'évanouit très vite. Ce message pourrait signifier qu'elle allait enfin repartir. Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis sa démobilisation consécutive à la signature du traité de Coruscant. L'inaction lui pesait.


Dernière édition par Hagen le Lun 7 Mar - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 3 Mar - 9:15

Spoiler:
 

La sensation de froid qui commencer à l'envahir cessa subitement : l'avenir était plein de rebondissement et il fallait y répondre.
Depuis sa rétrogradation elle avait vécu paisiblement attendant que son destin s'éclaircit.
Par contre rien ne lui avait été révélé sur : pourquoi maintenant. Mais ainsi était la Force, c'était à elle d'avoir toute sa confiance en la Force. C'était aussi l'une des différence avec le côté obscur elle se souvenait que l'holocron avait dit que la lumière de la force ne pouvait jamais être pleinement certainement. Ce qui était faux avec le recul mais il fallait seulement accepter l'influence de la Force au lieux de la tenter de la diriger comme le faisait les Siths.
Elle se noua les cheveux, elle laissa son sabre son sortir de son tiroir pour voler jusqu’à sa ceinture pendant qu’elle branchait son communicateur. Enfin enfila sa longue veste en laine de Yordonn et ouvris la porte car elle pouvait lire comme dans un livre ouvert l’impatience de l’enseigne.
Alors qu'elle sortait, elle reconnus parfaitement l'aide de camp de Fuulong. Devant lui elle referma sa robe de bourre pour permettre au militaire de se concentrer sur sa mission après un salut militaire de forme.
Ils marchèrent dans la nuit noire jusqu'au glisseur, en chemin elle eut l'intuition d'écarter Hjug du chemin où un trou au sol était dissimulé par l'obscurité se dernier la remercia et la laissa d'installer.
L’officier mit les gaz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Ven 4 Mar - 16:34

Spoiler:
 



Humbarine  comportait d'une ville digne de ce nom et elle était seulement à quelque kilomètre du logement de Ness. Le glisseur était un engin rapide et en un instant le militaire le posa sur l'aire d'atterrissage de service de la base de défense planétaire. Les gardes contrôlèrent immédiatement leur identité avant de les laisser pénétrer dans le bâtiment conique. Une intense activité régnait dans les locaux et la sécurité semblait sur les dents, mais le grade d'Hjug leur ouvrit le passage. Après avoir parcouru de nombreuses coursives, la jedi arriva enfin dans le bureau du constable. L'imposant Iktotchis signait à tour de bras des holo-contrats sans y prêter beaucoup d'attention. Lorsqu'il vit arriver le couple il afficha une mine débordée et redoubla d'ardeur dans son travail.


-Capitaine…Salua-t-il trop rapidement, je n'es finalement pas de temps à vous accorder. Veuillez attendre. Je vous verrai peut-être en fin de cycle.


Et sans autre forme de politesse, le responsable détourna son attention sur une liste de fourniture. L'aide de camps l'air désolé conduisit la jeune femme vers la sortie et sitôt dans le couloir lui fit un discret signe de connivence, lui ouvrit une pièce vide, encombrée de cantine métallique et lui annonça un peu fortement :

- Toutes mes excuses, Officier, vous pouvez attendre ici si vous le désirez, mais ne circulez pas dans les étages, les nouvelles consignes de sécurité sont très strictes. Bonne journée.


Et il l'a planta là, refermant la porte derrière lui. La salle d'une vingtaine de mètres carrés sans fenêtre, était fortement éclairée et le ronronnement d'une ventilation forcée en troubler la tranquillité. Une caisse était posée dans un coin, c'était l'unique endroit où l'on pouvait s'asseoir le reste du matériel entreposer formant un mur jusqu'au plafond. De cet emplacement l'on pouvait voir la porte et un étroit passage coincé entre la paroi et les coffres. Un petit droïde sphérique y été embusqué, sitôt que la machine détecta l'humaine, il émit une série de bip discret et lança un scanner. Le résultat sembla lui plaire puisqu'il lança tout de suite après un message holographique toujours bien invisible de l'ouverture de la pièce. Le visage d'un Ithorien inconnu apparu.


-Bonjour Chevalier Rell, Déclara-t-il dans le basic impersonnel d'un synthétiseur vocal. Je vous présente mes respects. Je suis désolé pour ces précautions, mais nous savons que les institutions sont infiltrées. Je me fais appeler Entrave je représente un groupement non-officiel de résistants visant à combattre l'empire sith. La république ne fait plus confiance aux jedis et les jedis ne vous vont plus confiance. Je sais qu'on vous a retiré vos titres de chevalier et de chef d'escadrille. Je vous propose de venir vous battre à nos côtés. Cette paix est un leurre, nous ne pouvons pas nous fier au régime impérial. Si vous êtes encore un gardien de la liberté de la galaxie, rendez-vous sur Balmorra et trouvez Kurak au « relais du moteur » dite lui que vous venez de ma part. Il vous indiquera quoi faire. L'avenir de la république galactique repose sur les épaules de personne comme vous, que la grande comète fasse que vous ne nous fassiez pas défaut. Que la Force soit avec vous.


L’image de synthèse disparue, une carte monétaire rigide sortit de la carapace du robot. Et chuta sur le sol. Le messager mécanique s’enfonça dans l’étroit conduit et disparu par un conduit d’évacuation de fumée.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Lun 7 Mar - 11:59

Elle ramassa la carte au sol et la rangea sans même regarder la somme contenue dedans.Fermant quelques instants les yeux et elle eut suffisamment de présentimements pour comprendre le sérieux de cette affaire. Cela dit, une résistance sans l'avale de la république comportait certains risques de voir une paix fragile voler en éclat, mais l'Ithorien avait raison, l'ennemi ne pouvait en être rester à une armistice n'offrant que des demies mesures... 
Elle quitta le bâtiment principal, en traversant les couloirs elle focalisa son esprit sur celui du Constable pour lui transmettre le sentiments de tranquillité vis à vis d'elle.
Sortant  jusqu'à l'entrée principal, elle laissa le garde passer son holo-identité : La barrière se leva et le préposé se mit au garde à vous lorsque l'écran lui afficha le grade de Captaine de l'armée Républicaine.
L'avantage des grandes villes : peu importe l'heure, il y avait toujours de l'activité et il fallait trouver un transport. Dans cette période d'incertitude peu de vaisseau accepter de passer la frontière. La première idée de Nes'rell était de se rapprocher des transports de Fret... 
Les quartiers ouvriers n'était pas dangereux mais... Plus simple, ou bien plus difficile socialement parlant.
Aussi la Jedï ne pouvait faire un pas dans une rue sans qu'elle se fasse siffler ou aborder. Elle avait beau être ascète et originaire d'une culture ou les vêtements légers étaient normaux elle devait se rendre à l'évidence qu'elle ne pouvait pas rester comme ça...
Bien forcer par cette prise de conscience elle regarda de plus près sa carte monétaire et !!! Ceux qui la contacter ne c'étaient pas moqués d'elle.
À ce demander où est-ce qu'ils avaient trouvés autant d'argents dans période où la république était ruinée ?
Manifestement elle avait les moyens et elle devait se préparer à la guerre... Pour commencer ses vêtements : La galaxie regorgeait de planètes aux climats les plus différents : Elle adapta donc sa garde-robe quasiment inexistante pour des climats très froid, ou extrêmement chaud. Elle trouva aussi un magasin de rebut militaire pour s'équiper de protections,  de matériels de vision nocturne et à distance, enfin elle trouva aussi des équipements adapter pour les longues marches et pour la survie.
Maintenant qu'elle se sentait "habillée" pour la résistance elle partit en quête d'un transport pour Balmora... Continuant sur sa première intuition elle arriva donc dans le quartier de l'astroport. Elle parcourait les enseignes et les société de fre quand elle tomba sur une antenne de la corporation des "Kersht", la Force était avec elle car c'était justement une institution pour laquelle Ness'rell avait travailée comme enquêtrice en tant que chevalier du temple.
Elle se fit connaître et après une communication avec leur QG elle fut reçu par le responsable monsieur Donnkaz, encore un  Ithorian :
"_ Bonjour Chevalier...
_Heu... Non je ne suis plus chevalier même si m'appartient toujours au temple.
_ Très bien pour moi les ordres ne changent pas il semblerait que le siège vous fasse confiance au point de me demandais de vous trouver un transport. Cela dit ce n'est pas une chose simple. Les contrôles aux frontières avec l'Empire sont très drastique ! Aucun passager supplémentaire n'est toléré dans les transports commerciaux.
Aussi nous allons passer par un moyen quelque peu illégale...

La jedï leva un sourcil pour montrer son interrogation.
_Je m'explique, notre secteur est sérieusement concurrencé par une petite main d'œuvre de sous-traitants indépendants. Pour palier à cette perte nous avons plus ou moins incorporer ce marché à nos listes de fournisseurs. Ainsi le contexte devient gagnant/gagnant : Je vais donc vous mettre en contact avec l'un de ces transporteur indépendant.
Vous verrez c'est le genre de type qui n'a pas froid aux yeux...
"
Le responsable la conduisit lui-même au hangar de ce fameux "type". Il s'appelait Vextriss, c'était un Ryn et son affaire sentait la contrebande à plien nez.
Donnkaz pris la parole face à un hangar sur rempli avec au milieu un vieux coucou.
"_Vextriss... C'est moi...
_Monsieur Donnkaz ! Que me vaut l'honneur d'une visite en personne. Vextriss répondait depuis son bureau dans le fond de son bazard. C'est pour une affaire ? Vextriss se présentât enfin et tomba sur Ness'rell.Wouaw! Hé c'est elle votre commande !? Contactez-moi tous les jours pour des transports comme celui-là !
_Oui effectivement c'est pour elle. Et c'est pour Balmora.
_Woh ! Balmora... Le transport de personne est interdit par l'Empire. j'y fou pas les pieds moi !
Ness'rell sorti de son silence et ainsi sa carte.
_Je ne pense pas, monsieur que vous soyez du genre refuser ça... Le pilote loucha littéralement sur la somme inscrite.
_Bon en plus de son minois, votre affaire à de quoi me convaincre Donnkaz... Les conditions habituelles j'imagine, pas de question et pas de réponse.
_Effectivement, et Kersht ne c'est jamais mêlé de cette affaire. Madame, je vous laisse et vous souhaite bonne chance."
Après le départ de Donnkaz un silence quelque peu gênant dura une seconde avant que Vextriss ne le brise :
« _Jedï ?
_C'est bien vous êtes perspicace. Le visage du Ryn paru de plus en plus inquiet.
_Montez à bord et installez-vous on décolle de suite. »
Une fois les moteurs chauds, le vieux Fatman pris lentement de la hauteur sur place avant de prendre son allure.
Après avoir caler ses affaires, Ness s'installa sur le siège du copilote.
"_Hé qui vous a dit de vous assoir ici !?
_Vous pilotez seul ?
_J'ai modifier les commandes pour pouvoir bosser seul et je vous ai posé une question, y a des places passagers à l'arrière.
_Si l'Empire scan ce vaisseau a l'infrarouge ils verront des sièges passagers occupé, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Et puis si les choses se guattent vous aurez peut-être besoin de moi.
_Vous savez pilotez au moins ?
_J'ai touché à beaucoup d'appareils différents et je pilote certainement mieux que vous... Mais je demande à avoir tort."
Une fois sortit de l'atmosphère le cargo passa en l'hyperespace. Balmora n'était pas très loin et le voyage ne dura que quelques heures. En approche du système, Vextriss stoppa son hyperdrive et les deux voyageurs tombèrent nez à nez avec un croiseur interstellaire impérial.
Ness se referma immédiatement sur elle-même pour émettre le moins de pensées possible. S'il y avait un Sith abord il ressentirait de suite sa présence, ce qui ne leur laisserait aucun doute sur le but de la présence d'un Jedï ici...
Vextriss devait se douter de quelque chose car après le changement de comportement de Ness il ne tenta pas de la faire parler.
Le contrôle était systématique aussi d'autres transports plus lourds étaient déjà là à faire la queue.
Quelqu'un maîtrisant le côté obscure de la Force scrutait de son regard chaque vaisseau mit en attente. 
Ce suspence fit monter la pression chez Vextriss. Un à un chaque vaisseau étaient passés au regard. Une réaction trop nerveuse pouvait avertir l'ennemi.
Elle posa une main affectueuse sur la sienne, les deux se fixèrent du regard, elle le poussait à se concentrer sur elle.
Plongés dans les yeux l'un de l'autre leur vaisseau fut à son tour baigné par le regard de quelqu'un, comme si un fanal les éclairait d'une puissante lumière obscure éblouissante.
Seul le calme transparaissait dans la cabine.
Sont utilisation de la Force était la plus discrète possible. Elle récupérait l'empreinte de Vixtress dans la Force pour ce l'appliquer à elle-même. Ainsi ressemblait-elle à quelqu'un d'insensible à la Force.
L'élan du Fatman fini par le faire glisser en dehors de la zone du scrutateur du croiseur impérial.
Aucune alarme, aucun chasseur en poursuite ou en interseption. Elle avait réussi à trompée la vigilance du Sith, sa mission pouvait se poursuivre.
La connivence de leur regard se brisa subitement alors que Ness'rell relâcha son emprise sentimental sur lui.
Par habitude, elle évacua facilement la sensation de manque de "l'autre" qui se produisait après chaque manipulation des sentiments.  
Mais visiblement Vextriss avait plus de mal à redescendre sur terre. Il fallait admettre qu'une étreinte sentimental en douceur, comme le faisait, était très souvent perçu comme de l'amour par le sujet l'ayant subi. Elle aussi d'ailleurs et c'est très certainement ce qu'a dus penser le Sith qui les observait : un couple de pilotes qui travaillent ensemble. Mais Ness'rell avec sa doctrine Jedï s'en détachait facilement.
Le vaisseau fini par atteindre l'orbite de la planète et par se poser dans un astroport secondaire.
Avant de quitter le vaisseau et son pilote plus que perturbé par l'expérience précédente, elle lui tint un dernier discours :
"_Vextriss, vous savez que je suis Jedï et que rien n'ai possible entre nous. Tous ce que vous ressentez n'est qu'une illusion à laquelle j'ai était forcé pour notre survie. Les effets de la Force vont se dissiper d'ici peu, après il ne tiendra qu'à vous de vous détacher de moi... Oubliez moi s'il vous plais."
C'est plus facile à dire qu'à faire... Il avait gardé le silence mais elle l'entendit très clairement dans ses pensées.
Avec difficulté elle fini par quitter le vaisseau avec ses affaires. Elle se paya un ticket dans un transport et se rendit dans un autre centre urbain pour trouver un certain Kurak au "relais du moteur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mar 8 Mar - 17:23



La ville de Keloro possédait les vestiges d'anciennes industries lourdes. L'échec le siècle dernier de l'ouverture d'une nouvelle route interstellaire passant par Balmora avait provoqué l'abandon d'investissements massifs. Depuis les habitants de ce spatioport mineur vivaient entourés des méga structures en partie inachevées, les ouvriers étaient partit et les bâtiments trop nombreux pour la population étaient en grande partie vide, donnant à certain quartier des allures de cité fantôme. L'empire avait pris le contrôle de la surface de ce monde que très récemment, les nombreuses troupes présentes dans l'agglomération semblaient camper, les systèmes préfabriqués modernes occupant leurs réquisitions immobilières se surajoutant à la machinerie d'origine datée. L'air était saturé de la fumée d'un colossal incendie qui brulait depuis des jours selon les gens du cru. Des patrouilles imposantes d'une trentaine de soldats sillonnaient les artères principales, plus pour afficher la puissance de la nouvelle autorité que pour faire la police. On pouvait apercevoir également certaine équipe du génie militaire installer çà et là des appareillages aux fonctions obscures. La passation de pouvoir avait provoqué un véritable chaos, les profiteurs s'en étaient donnés à cœur joie pour régler leurs comptes et il n'était pas rare de croiser un bâtiment pillés voir un cadavre dans les rues.

Le relais du moteur était un tout petit établissement à l'enseigne holographique fatiguée, coincé entre deux ateliers de réparation mécanique. Un dysfonctionnement du panneau de la porte rendait l'ouverture trop étroite pour que Ness puisse pousser à l'intérieur sa caisse de matériel. Elle dut se résoudre à la laisser dehors après en avoir coupé son système anti gravité. Une volée de marche donnait sur une pièce baignant dans une lumière turquoise, à cette heure-ci la salle n'était occupée que par deux clients qui scrutèrent sans aucune politesse, ce que la température élevée du climat Balmorien leur donnait à voir. Un droïde constellé de projection alimentaire occupait l'arrière du comptoir, avec la voix du parfait automate sans personnalité, il lui demanda ce qu'il pouvait faire pour se rendre agréable. Après que la jeune femme lui est indiquée sa volonté de voir Kurak, l'être synthétique l'informa que le propriétaire été souffrant mais qu'il pouvait rentrer en contact avec lui. De ses doigts de fer blanc le robot se saisit qu'un communicateur cylindrique et commença une brève communication avec un individu dont Ness n'entendait pas les réponses. Le barman s'informa aimablement de la raison de sa visite après avoir augmenté le volume sonore du fond musical ringard, isolant leur conversation des oreilles possiblement baladeuses des deux buveurs sans éducation. Lorsque la Jedi prononça le nom d'Entrave son interlocuteur balaya la pièce de regard et baissant le volume de son modulateur vocal lui indiqua une adresse proche. Voir un droïde manifestement pas fait pour la discrétion tenter de l'être avait quelque chose de comique.

Lorsque la jeune femme ressortit dans la rue elle put constater que personne n'avait touché à ses affaires, elle déverrouilla le système antigrav et l'activa. Son bagage se mit à flotter à une dizaine de centimètre du sol et elle put le pousser sans effort. Elle s'engageait dans une allée couverte lorsqu'elle vit que l'un des clients sortait à son tour du relais du moteur et tourna l'air de rien dans sa direction. La jedi sentit l'extrême tension du Zabrak avant qu'il quitte son champ de vision. La ruelle qu'elle venait de prendre était déserte et aucun couvert ne pouvait la dissimuler.

Un fonceur cubique décèlera brutalement pour obstruer le croisement qu'elle venait juste de quitter. Ses sens hurlant des avertissements Ness se jeta juste à temps derrière sa caisse flottante quand des rayons paralysant tirés des étroites ouvertures d'un bâtiment situé plus loin, crépitèrent contre les murs et son couvert. La porte latérale du véhicule s'ouvrit et deux humains en combinaison noire en sortir, braquant leurs armes sur elle. Si elle voulait se mettre à l'abri des nouveaux arrivants elle devrait s'exposer aux tireurs de la rue.

Spoiler:
 


Dernière édition par Hagen le Mer 9 Mar - 13:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mer 9 Mar - 12:34

Sous le feu derrière sa caisse Ness’rell ressentait chaque coup de rayon que son conteneur encaissait. Mais, elle n'arrivait pas à ressentir l’agressivité des tireurs.
Cela ne suffisant pas deux types débarquèrent d’un fonceur ayant pilé devant elle… Empire ? Mais ils n’avaient pas de marquage ni sur eux ni sur leur véhicule à moins qu’elle ait à faire à des services secret ou une police discrète. Mafia locale ? Déjà plus probable vue la méthode employée.
 
Elle n’eut pas le temps de réfléchir plus, incapable de lire suffisamment les sensations des tireurs embusqués derrière, elle envoya une impulsion de télékinésie dans leur arme pour détourner l’espace d’un instant les tirs sur son chemin, et elle se jeta avec son sabre dégainé sur les deux nouveaux arrivants. Tous ses pouvoirs de Jedï étaient en alertes, et tous en chargeant elle concentrait sa Volonté sur sa capacité à absorber les tirs adverses avec son sabre ou ses bras.
Sa cible en fait était l’autre côté du fonceur, elle espérait se débarrasser au passage des deux en face d’elle et se mettre derrière le couvert plus lourd du fonceur cubique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 10 Mar - 9:14

Les deux nouveaux arrivants ne s'attendaient vraisemblablement pas à rencontrer une personne aussi combattive et la charge de la jeune femme les pris au dépourvu. l'un put presser la détente de son arme, mais manqua sa cible, l'autre dégagea le chemin et ça lui sauva la vie. Le sabre vrombit et découpa le premier avant de dévier un tir de blaster dans le dos de Ness. Souplement la jedi bondit par-dessus le véhicule évitant l'arche qui couvrait le passage et n'eut que le temps de ramener ses jambes sous elle pour se protéger lorsque le fourgon explosa. Le bruit caractéristique d'un détonateur thermique fut couvert par l'explosion de la pile combustible du gros fonceur et la carcasse bondit, percutant au passage la fuyarde l'envoyant voler au milieu de la rue principale.

L'atterrissage fut rude, la déflagration avait sonné l'ex-chevalier et touché sa jambe, miraculeusement elle n'avait pas lâché son sabre et était parvenu à ne pas se blesser avec lorsqu'elle avait mordu la poussière. Aussitôt la douleur de son épiderme brulé l'assaillit, elle se concentra pour faire abstraction, mais les conditions n'étaient pas très favorables. Ses oreilles bourdonnaient à la rendre sourde et tout son corps était flagellant. Un mur de flamme obstrué l'entrée de la ruelle et les passants s'enfuyaient sans demander leurs restes. Un individu couru jusqu'à elle, il lui parlait, mais la jeune femme avait du mal à saisir le sens de ses propos. Sans attendre le Zabrak l'attrapa par le bras et d'une poussée la fit basculer sur ses épaules. L'odeur d'alcool bon marché se mélangea à celle de la brulure. Il n'avait plus de doute, Ness se savait emmené par l'un des clients du relais du moteur.

Malgré une course quelque peu titubante le puissant inconnu l'emmena rapidement au travers de nombreuses traverses, changeant plusieurs fois de niveau pour finir dans le hall désert d'un bâtiment désaffecté, il pianota fébrilement sur le digi-code d'une des nombreuses portes et réussit à l'ouvrir au troisième essais. Une lumière fatiguée éclaira une pièce à peine plus grande qu'un cagibi, encombré d'un lit à la propreté douteuse et d'une armoire.


-Restez là. Lui intima l'autochtone essoufflé après l'avoir déposé sur le couchage. Quelqu'un va venir vous chercher. Ne sortez pas. Il y a des medi-pak dans le meuble.


Il se plia en deux vomit un liquide brun sur le sol et sans autre forme de politesse il quitta les lieux refermant l'accès derrière lui.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 10 Mar - 13:54

Malgré la torpeur de la douleur elle rentra en méditation pour se calmer ; une fois cela fait, elle se reconcentra sur sa douleur : elle fit encore appel à la force pour atténuer sa douleur récupérer la totalité de sa motricité normale.
Du coup elle avait aussi récupéré sa vision des choses. Les lieux plus que gloc ne l’inspiraient pas. Elle pouvait toujours forcer le passa avec son sabre laser et son Art Jedï mais il fallait qu’elle s’occupe d’elle. Dans l’armoire elle trouva du Bacta et en pris un pack.
Allongeant la jambe pour laisser sa blessure bien exposée, elle exposa le matériel de soin bien ouvert et aligné, elle pris chaque accessoire chacun dans l'ordre, elle appliqua chaque produit et chaque médicaments dans l'ordre brièvement décris dans la notice du pack. À chaque application des douleurs montaient systématiquement risquant de lui faire faire un faut mouvement. Elle déployait sa Force pour atténuer chacune de ces montées comme elle le pouvait ce qui créait une sorte d'équilibre entre la douleur et le calme. Elle se mordit quelque fois la lèvre mais arriva à la fin du soin.
Quand se fut fini elle se rendu compte qu'elle était très tendut, elle dus prendre quelques instants pour se calmer. 
Enfin elle le temps de se regarder : les compresses étaient sales et les pansements étaient posés mais elle n’arrivait pas à se dire si le soin était bien fait ou pas… Il fallait quelques heures voir même la journée d’après pour en avoir le cœur net.
 
Personne n’arrivait toujours pas et le doute s’installait en elle. C’est là qu’elle décida de rentrer en transe pour avoir une vision de l’avenir :
Assise en tailleur elle se concentra sur le vide au fond de ses pensées et elle se laissa aller dans la Force. L’harmonie et la plénitude, la discordance et le tourment ; tous les sentiments de la Force s’alignèrent peu à peu pour dessiner les lignes de l’avenir : Les possibles futures s’offraient à elle, il ne restait plus qu’à regarder…


Dernière édition par Ness'rell le Ven 11 Mar - 15:29, édité 7 fois (Raison : ne va pas au plus simple)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Ven 11 Mar - 15:16

« …Un poisson roux nageait avec énergie dans un courant rapide, il semblait en parfaite santé dans son élément. Il frappait de temps à autre des rochers, repartant de plus bel à chaque fois. Petit à petit il devient évidant qu'il progressait contre l'écoulement de l'eau et qu'il semblait avoir de plus en plus de mal à ne pas se faire emporter. Après une courte lutte l'être aquatique disparu de la vision de Ness, comme à chaque fois happé par la disparition de l'eau. »

La jeune Jedi se réveilla sur sa couchette la lumière était éteinte, ça sentait le vomi, sa jambe lui faisait mal. Depuis la fin de la guerre ses visions la fuyaient. La Force semblait bouleversée ou c'était peut-être elle qui n'arrivait plus à entrer en communication avec elle. L'absence d'un maître se faisait ressentir.


Le bruit mécanique du digicode ce fit entendre et la porte s'ouvrit. Automatiquement le vieux néon se ralluma pour éclairer une vieille Chagriennes, aussitôt incommodé par l'odeur. D'un geste sec elle fit signe à l'ex-chevalier de la suivre en silence. Un petit fonceur couvert d'une bâche terreuse attendait dans un garage des niveaux inférieurs, les deux femmes y prirent place et se mêlèrent à la faible circulation.


-Tu arrive au pire moment. Commença la conductrice. La résistance des patriotes Balmoriens a disparu avant même le début de ses activités. Ces chiens d'impérialistes n'avaient même pas encore débarqué sur la surface pour nous faire entendre leurs bruits de bottes que les réseaux que nous avions monté pour leur mener la vie dure ont volés en éclat. Ça fait des mois, peut-être des années que leurs services secrets sont implantés ici, utilisant leur argent sale pour nous contrer. Lorsque ces traitres de dignitaires républicains nous ont abandonné, on c'est arrangé pour que certains dépôts d'armes ne soit pas emportés, mais pendant la période de transition, la pègre nous est tombée dessus et a tout bloqué. On ne sait pas ce que sont devenu la plupart des membres volontaires, les mafias se sont simplement emparées de notre système de communication et tout le monde c'est retrouvé isolé. Mes proches se sont découragés et ont fui. Notre résistance n'a pas tiré un coup de blaster et elle n'existe déjà plus. J'étais l'assistance d'un futur chef de section, j'étais au courant qu'Entrave allait envoyer quelqu'un pour soutenir l'équipe de choc, alors on a essayé de vous attendre quand même pour pas que vous tombiez entre les mains d'un groupe de salauds. A la base on voulait faire sauter l'usine de droïde qui est en orbite, mais je ne sais pas qui était prévu pour venir avec vous alors il y a plus personne pour vous aider. Avec mes rares connaissances, on a rassemblé un peu d'argent pour engager des mercenaires. Si vous réussissez le coup, tout n'aura pas été vain.

Je vais vous conduire chez Satin, c'est une des deux patrons de la pègre. Ça fait mal au cul de devoir passer par eux après ce qu'ils ont fait, mais on n'a juste pas le choix. Reste tranquille petite, soit polie et ça devrait bien se passer. Satin est une salope dévergondée, mais tant qu'on peut lui donner encore de l'argent elle devrait être réglo.



Le glisseur fini par s'arrêter dans un quartier très animé à cette heure nocturne. Des hologrammes criards coloraient les rues de couleurs vives, partout des travailleurs, des prostituées et des joueurs de toutes les races vaquaient à leurs activités festives. Aucun soldat sith était visible. La Chagriennes conduit Ness devant une grosse boite de nuit d'où échappait une musique psychédélique. Une rangée de videurs imposants et armés en filtrait l'entrée, la vieille femme leur indiqua son intention de voir Satin. Un gamorréen équipé d'une impressionnante mitrailleuse blaster la considéra de son petit œil porcin et s'écarta non sans reluquer la jeune humaine. Un détecteur couina lorsque la jedi franchit le seuil et un droïde de protocole annonça :


-Les armes sont interdites dans l'enceinte de l'établissement, veuillez me confier votre matériel il vous sera restitué à votre départ.


Une petite armée occupait le hall et Rell avait toute son attention, la résistante reconnue l'un d'entre eux et l'apostropha


-Traitre, te voilà dans les rangs des truands ! Ta mère doit en être morte de honte.

-Ta gueule, la grosse ! J'ai choisi le camp le plus à même de vaincre. Ça te pose un problème ?


Nullement distraie par cette échange verbal, le robot continuait de solliciter Ness. Qui conciliante plus remis le symbole de son ordre. Le serviteur mécanique déposa le sabre dans un coffret qui fut emporté par un autre employé. Une porte s'ouvrit et le droïde la conduit au travers de couloir visiblement privés. Un véritable vacarme provenait des salles de danse et on se pressait à l'entrée, mais dans cette coursive on ne croisait que des gardes visiblement prêts à repousser une invasion. Le petit groupe prit un ascenseur sécurisé par trois gros robots hérissés de canons pour enfin rentrer dans un salon privé. Une grande baie vitrée donnait sur la piste principale, mais isolait la pièce du son. La salle, spacieuse, était meublée de deux grands canapés circulaires de luxe, l'un était occupé par un assortiment des races intelligentes les plus massives et les plus réputées pour leur agressivité. On pouvait déduire à l'observation de leurs vêtements et parures qu'aucun de ces individus ne manquaient de quoi que ce soit. L'autre sofa était occupé par une grande Twi'legs habillé d'une façon sacrément osé. Sa peau était couverte de sangle et de boucle mettant en valeur des arguments physiques que sa longue jupe fendue et sa courte veste claire ne cachaient pas.


La maitresse des lieux, jeta un coup d'œil dans la direction des nouveaux venus et s'installa confortablement dans les coussins. Un Wookie s'interposa, confia une mallette à la Chagriennes qui quitta immédiatement la pièce avec un air désolé à l'attention de Ness. Le majordome synthétique émie un son curieux que seuls les lekkus de la femme pouvaient comprendre en réaction celle-ci sourit largement. c'était un être magnifique, mais sa joie froide ne pouvait pas réjouir la jedi. La twi'legs débordait de sentiment, mais ils étaient impossible à lire. Le contrôle que la chef de pègre avait de son esprit était un véritable rempart trop haut pour de Rell puisse jeter un regard sur ce qui se cachait derrière.


-Bienvenue, Jedi. Le hasard a voulu que les dernières entraves à mon règne saute le même jour. C'est donc une date que tout Keloro doit fêter. Et avec excès. Ce soir nous fêtons la mort de mon rival, la destruction de son réseau et le don royal que je fais aux nouveaux maîtres sith de Balmora. Je suis vraiment euphorique et me réjouie de partager ce moment avec un aussi beau représentant de votre ordre austère. Je vous fais servir quoi ? Que puis-je faire pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Sam 12 Mar - 5:59

Les intuissions de Ness ne l'avaient donc pas trompées sur la vieille Chagrienne, normal après le topo qu'elle lui ferait sur la planète.

La force aida la Jedï a recalibrer ses sentiments.
Cela lui permit de n'exprimer que la tranquillité.
Satin était un esprit fort, à n'en pas douter et de toutes manières pour être à sa position elle n'avait pas le choix de l'être. Par contre les esprits fort, s'ils sont intelligent, aiment s'entourer d'esprits faible. Les molosses sur l'autre banquettes étaient de parfaits candidats, aussi Ness'rell les sonda tous un par un.
La Jedï arbora sont plus sublime sourire :
"_Amis laissez moi vous retourner le compliment sur votre beauté, je suis admirative. Et puisque vous le proposez, j'ai très envie d'un Alcool sucré, et pour ce qui ai de la douceur je suis persuadé que je peux vous faire confiance...
Elle pris la liberté de s'assoir sur le sofa de Satine sans se coller pour autant.
Et en attendant je suis très curieuse de savoir comment vous avez réussi à couper l'herbe sous le pied de la résistance ? Leur bloqué l'accès à l'armement c'était très fort ! Mais bon, en même temps s'ils avaient tous la même combativité que celle qui m'a escorté jusqu'ici ce n'est très étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Sam 12 Mar - 16:34

Les gros-bras n'apprirent rien à Ness, ils étaient ce qu'ils semblaient être, des mafieux violents et leurs pensées étaient celles de mafieux violents. L'envie, la jouissance et le désir de vaincre. Satin fit signe à un droïde qui apporta à la jeune jedi une boisson corsée d'une curieuse couleur bleue.


-Il n'est pas aisé d'évoluer dans de la clandestinité. Nous, nous avions déjà nos habitudes. Les patriotes républicains l'ont appris à leurs dépends. Les services secrets impériaux m'ont fait une offre trop généreuse pour être refusé, Balmora se trouve à la frontière des deux forces ennemies et n'étant pas un front prioritaire, la planète pourrait devenir une zone de fluidification des échanges idéales. Vous n'avez pas à savoir les détails, les informations coutent cher ici, car ils sont la base de notre pouvoir. Prouvez-moi votre utilité et je serais disposé à vous faire profiter de mes ...amis.


La Twi'leg parlait d'une voix douce, mais où l'intimidation n'était jamais très loin, il était clair pour Rell que la criminelle se savait en position de force et n'avait pas abattu toutes ses cartes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Lun 14 Mar - 13:40

La brulure de l’alcool se répandait peu à peu que le liquide descendait dans sa gorge.  C’était bon, malgré la force chaude de la liqueur, cet alcool était très gouteux.
Son contrôle de la force se porté sur la toxicité de la boisson en cas d’empoisonnement plus que pour la résistance au piquant.
 
Donc après une longue gorgeait elle reprit la parole :
« _ Comme vous le savait j’ai suivis les enseignements Jedï, mais à cela près que je ne fais plus partis de l’ordre. Les Jedïs m’on rejetés après quelques révélations entre moi et le coté obscure, mais que les choses soit claire je n’utilise pas le Côté Obscure…
Quelle est la différence me direz-vous ? C’est très simple : qui peut se fier à un Sith ? A part un autre Sith plus puissant que le premier ? Ils finissent tous par se trahir, par devenir obnubilé par l’acquisition de plus de pouvoir, la plus part d’entre eux finissent par sombrer  dans la folie ! Les services secrets ont passés un contrat avec vous... Sauf que n'importe quel seigneur Sith pourra y mettre un coup de poignard si cela sert ses intérets. Ils ont privilégiés vos affaires car Balmora était jusqu’à présent un territoire républicain… Mais à présent c’est un territoire Sith et quel État , surtout s'il veut le pouvoir absolue, peut tolérer une puissante entreprise clandestine ? Quand vous aurez la totalité du monopole de la pègre il sera plus facile pour eux de n’abattre qu’une seule cible.
Et puis avec les tendances belliqueuse de l'empire la paix ne règnera pas hors : c’est ce qu’il y a de pire pour une affaire comme la vôtre… J’ai combattu les Sith, j’ai infilté les milieux du banditisme et j’ai survécu à tout ça… Trouvez quelqu’un d’autre avec un CV comme le mien !
 
Et sur cette tirade elle finit en une gorgeait le reste de son verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mer 16 Mar - 21:06

- L'empire sith semble avoir trois objectifs principaux. La conquête galactique, la vengeance des torts causés lors de la grande guerre de l'hyperespace et enfin la destruction de ton ordre. Les maîtres de cet empire sont bien obligés de s'entraider pour le premier objectif, qui est de toute façon mené à bien par leurs serviteurs fanatiques, la vengeance est effectuée depuis la signature du traité de Coruscante. Il ne reste donc que le troisième but qui puisse permettre à toute cette nouvelle génération de guerrier mégalomane de se faire remarquer par leur hiérarchie. Le meurtre de jedis semble la seul mesure fiable pour ce faire bien voir. Les petites mains ont très vite emboîtées le pas à leurs patrons et tous les types portant l'uniforme impériale semblent ne vouloir que se payer un de ces prétendus défenseurs de la paix galactique. Et j'utilise le mot "payer" au sens premiers bien sûr.
Et on m'a rapporté que vous vous pointez sur ma nouvelle planète en brandissant votre arme, les services secrets siths pensaient coincer un républicain quelconque dans l'une de leur souricière et ils se retrouvent sur la piste d'une pièce de choix.

Vous liquidez était bien sûr pour moi, une opportunité bien trop tentante pour que je puisse la laisser passer. Je viens donc de le faire et la preuve de votre élimination voyage en ce moment même vers mon contact.
Maintenant que le jedi est mort, je suis disposé à vous confier un travail que je pourrais faire moi-même, mais qu'il serait plus simple que la résistance remplisse. Je suis une femme de parole et me suis engagé pour le prix de votre « livraison » à détruire l'usine orbitale de Kellenech Technologies. Une équipe vous sera nécessaire pour mener à bien votre entreprise. Des mandaloriens sont actuellement sur la planete, ils seraient des candidats parfaits pour brouiller un peu plus les pistes. Hélas leur précédant contrat à mal tourné et ils se sont retrouvés coincé dans un bâtiment commercial. Il est probable que des survivants s'y trouve encore. J'ai une dette de reconnaissance en plus d'une dette pécuniaire à leur égare et je souhaiterais m'en acquitter. Etant en train de recruter le gang dont ils ont refroidi le leader je ne souhaite pas envoyer mes gars, les affaires passant avant tout, mais la résistance pouvait, bien que pour des motifs troubles, leur porter secoure.

Ramenez-moi mes tueurs de la tour 26 et je m'arrangerais pour que vous puissiez mener à bien votre sabotage patriotique.
Une dernière chose, changez de vêtement, votre déshabillé est certes très élégant et propice à la rêverie, mais trop reconnaissable vis-à-vis de la mode Balmorienne.



Son ravissant sourire de prédateur disparu derrière un verre coloré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 17 Mar - 12:55

Ness’rell accusait le coup. Son sabre n’était qu’un sabre, mais c’était le sien… Qu’elle avait fabriqué pendant une trans…  En retrouver un ici, aller être compliqué.
 
« _N’allez pas croire que je me sente désarmé sans mon sabre. Mais même si la force est mon meilleur alliée, vous auriez une solution de remplacement ? Parce qu’il est quand étrange de demander un travail à quelqu’un dont on vient de lui enlever un outil… 
Mais bon si je comprends bien il faut que je me dépêche de faire les magasins avant qu’il n’y ait plus rien d’intéressant… »
 
Ness’rell était déjà debout.
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mar 22 Mar - 21:31

La tour 26 était un bâtiment robuste, moderne en son temps, mais l'absence d'entretien et d'utilisation de sa machinerie industrielle l'avait rendu sinistre et en grande partie insalubre. Les quatre titanesques charpentes d'acier disposées aux angles, étaient rongées par des parasites métallophage locaux aux endroits où le soleil avait fait craqueler le revêtement. Néanmoins, trois des sept anneaux d'énergie plane alimentant la structure étaient encore en état de fonctionnement et la plupart des lampes des étages éclairaient donc les larges pièces désertées et les coursives silencieuses. Comme la plupart des constructions de cette zone, seul les derniers étages étaient occupés permettant à leurs occupants d'échapper aux vapeurs de Furruloc concentrées qui irritaient les systèmes respiratoires dans cette partie de la ville. Les niveaux intermédiaires étaient donc laissés à la faune et au sable qui s'infiltrait partout.



Spoiler:
 
Ness avait trouvé l'unique monte-charge entretenu du bloc où elle avait pénétré, très fraichement détruit. Les charges disposées en grand nombre et sans méthode avaient soufflé et fondu une grande portion du conduit vertical et l'avait emplit de fumées nocives. Si la jedi voulait parvenir sur le lieu supposé de la bataille elle allait devoir se résoudre à grimper par les restes des escaliers. Plusieurs petits groupes de malfrats armés jusqu'aux dents semblaient vouloir contrôler l'énorme superficie du bâtiment, mais manquaient de coordination et d'effectifs pour mener à bien cette tâche. Alors qu'ils paradaient fièrement au centre ville aucune patrouille de stormtrooper étaient présentes et ce malgré la durée de l'affrontement qui se déroulait ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mer 23 Mar - 15:10

Les rares sentinelles postées dehors l’étaient comme si elles méritaient une punition; Du coup elles n’assuraient presque pas leur rôles, Ness’rell se faufila rapidement jusqu’au monte-charge. La déception était au rendez-vous : direction le sommet de la tour 26 par l’escalier. En grimpant les premiers étage étaient calmes elle sentis soudain au pallier au-dessus d’elle la présence de trois hommes : un groupe d’Advozse, au bruit ils étaient en pleine pause. Déployant tous ses pouvoirs de persuasion pour confondre leur esprit déjà embrumé par leur fumette elle arriva en trombe en leur sortant un discoure clair comme le boss les entendait en bas pour leur faire prendre un groupe à revers de la tour. Ils la laissèrent approcher se demandant qui elle était mais n’obéirent pas pour autant. Alors qu’ils n’étaient toujours pas sur leur garde elle n’attendit pas son reste : attrapa l’arme de l’un d’entre eux et repoussa le groupe d’un coup de Force contre le mur le temps d’armer le blaster. Mitraillant à bous portant les trois furent à terre. Mais l’ascension était encore longue et les groupes dans ce genre allaient être nombreux… Sur un corps elle trouva un grappin qu’elle aubaine ! Par un fenestron elle tira et accrocha la mi-hauteur du bâtiment. S’aidant de la Force pour se propulser elle grimpa en extérieur le long de la parois elle recommençant l’opération deux fois avant d’arriver au dernière étage malheureusement pendant l’ascension elle perdit son arme. Arrivé en haut entra par une bouche d’aération qui donnait sur la cage du monte-charge.
 
Rien qu’au bruit elle comprenait que toute l’action se passait ici, l’ascenseur étant officiellement hors service et personne ne devait s’attendre à ce que quelqu’un débarque par là. Elle força le mécanisme et resta un instant caché lorsqu’il céda. Elle ne vit seulement qu’un homme pas loin et concentré sur sa cible il tirait des salves de laser sur elle ne savait quoi. La main pointée vers lui elle referma son point brutalement. N’ayant même pas vus que les portes du monte-charge s’étaient ouvertes il laissa l’arme lui échapper des mains et il se précipita presque bêtement à la poursuite de son fusil laser qui atteignait les mains de la Jedï. Elle aligna immédiatement le combattant au sol devant elle et lui grilla le crâne d’un seul tir. Ça y est, elle était dans l’action ! Derrière un angle à l’écart du reste elle repéra rapidement ça cible : de toute les galeries de l’étage, seule une boutique ayant les rideaux de fers baissées accaparait toutes l’attentions des malfrats. Certains avaient même entrepris de défoncer les protections.
 
Une simple concentration sur ses intuitions lui fit comprendre que ça se battait à l’intérieur aussi. D’un obstacle elle sauta dans une roulade pour en rejoindre un autre en pleine acrobatie, elle déclenchait volontairement un tir n’écoutant que son instinct. Planqué derrière un lourd pilier elle entendit un cri de douleur dans la direction de son tir : Maintenant ses adversaires étaient au courant de sa présence…


Dernière édition par Ness'rell le Jeu 24 Mar - 11:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Ven 25 Mar - 20:55

Les survivants fidèles du gang se retrouvèrent subitement acculés. Ce groupement ultra-violant, hiérarchiquement structuré par le combat et la fraternité, savait déjà qu'il menait son dernier combat contre celui qui sera pour longtemps le plus puissant guerrier à avoir fouler le sol de Balmorra, l'arrivée imprévue de cette insaisissable combattante bouscula leur certitude de victoire. Les salves rageuses ne semblaient pas pouvoir atteindre l'humaine et tout leurs mouvements tactiques de fixation étaient inexplicablement anticipés. Les six derniers mafieux armés des armes de leurs compagnons morts renoncèrent à vaincre, mais pas à se battre. Chacun livra sa fusillade la plus abouties, dépassant de loin la fatigue et leur point de rupture habituel. Le canon blaster réduit en poudre tous les couverts de l'étages, les grenades volèrent en tous sens et le moindre signe de faiblesse, la moindre hésitation se paya par une mort rapide.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Lun 28 Mar - 19:15

La pluie de Laser était sans pitié ! Souvent elle commettait des erreurs de placement mais très souvent, son instinct l'avait, encore cette fois, rattrapé.
Elle restait toujours en mouvement mais cause de la sauvagerie de ses adversaires les couverts réduisaient à vue d'oeil ! Heureusement pour elle, ses ennemis aussi diminuer dangereusement.
Elle jeta un oeil à la réserve de la cellule d'énergie de son arme: c'était plutôt mauvais pour elle.
Dans l'immédiat elle était derrière un angle. Frôlant la mort elle jeta un oeil quand un coup blaster ricocha sur son épaulette.
De retour derrière le coin elle fermait les yeux, elle visualisait parfaitement le double plafond au dessus des tireurs. Elle concentra la Force entre me béton et les armatures de décoration : très vite les boulons sautèrent les uns après les autres et une grande surface de polyester, d'aluminium et de mousse s'effondra sur les attaquants ! Rien de bien méchant pour eux mais leurs tirs se stoppèrent net ! Ness'rell bondis alors hors de sa cachette, son saut la porta directement au dessus d'une première cible : elle l'abattit à bout portant. Un deuxième homme juste à côté était emmèllait dans des câbles électriques, il subit le même le sort. Juste là un troisième ! Mais son tir fit long feu... La cellule de fusil était vide. Alors qu'il allait tirer elle détourna son blaster d'un coup de Force et sauta sur lui pour lui asséner le plus violant coup qu'elle pouvait avec sa cross.
Elle toucha son nez et le CRAK du cartilage lui fit mal au ventre. Elle échangea son arme avec celui du gars qui n'avait plus de pif et elle se jeta subitement par terre, obéissant aux ordres insaisissables de son instinct  : Les autres adversaires plus loin c'étaient déjà relevés de leur décombres et arrosaient la galerie de salves de Lasers qui la frôlaient  tellement proches qu'elle sentait la chaleur de chaque trais !
Elle s'enfonça dans les gravas du double plafond autant que possible elle tenta l'effet inverse : soulever les placos mais non, ils étaient trop lourds et elle n'était pas assez suffisamment concentrée.
Dans un interstice du tas de décombres, elle voyait approcher au fond un gars avec des détonateurs thermiques accrochés sur une cartouchière. D'un regard elle visualisa le déclencheur. Elle serra les dents et les diodes de l'explosif clignotaient déjà ! Elle concentra subitement toute son attention à se protéger : Lévitation d'obstacles, absorption d'énergie, fuite en arrière !

!!! BOOM !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Lun 11 Avr - 8:56

Dans l'ancienne galerie commerciale maintenant jonchée de corps et dévastée par les explosions, je m'extraie prudemment de ma boutique, flingue en main, prêt à dessouder sur le champ un éventuel survivant. Mais rien ne me tire dessus. Aussi étonnant que ce soit il semble que la maquerelle qui m'a engagé a décidé de m'envoyer des renforts. Une hypothèse d'autant plus curieuse qu'elle ne colle pas du tout au mode opératoire de l'attaque d’arrière garde qui vient de me sortir les couilles des ronces. Alors qui ? Des squatteurs protégeant leurs locaux ? Jax venant récupérer sa navette ?

Un type remue par terre, récoltant pour sa peine un tir de laser dans le crane pendant que je m'avance jusqu’à l'endroit de la dernière explosion et que j'enjambe le tas de débris derriére lequel a disparu mon allié de fortune.

Hou, rapide. Elle me braque de son arme presque aussi vite que moi, et aussi surpris l'un que l'autre on reste la a se regarder en chien de faïence par dessus le canon de nos blasters. Qui c'est cette môme ? Et qu'est ce qu'elle fout dans ce merdier ?

-Si c'est pour les soldes c'est facile, pour un cadavre, le deuxième est offert...


Et surtout, est ce que je la fume tout de suite ?


__________________________________________________


Dernière édition par Tora le Jeu 14 Avr - 8:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mer 13 Avr - 21:32

Les oreilles encore engourdis de la détonation Ness’rell se releva des décombres de la galerie marchande… D’ailleurs le lieu ne ressemblait plus vraiment à quelque chose… A présent. C’était tout au plus un chantier…
 
Elle toussota  sous l’effet des poussières en suspensions, tous ses sens étaient encore en alertes quand entendis que quelqu’un passer le rideau de fer du magasin.
Elle se planqua dans un coin. Et attendit lentement que l’autre avance vers elle avec la quantité astronomique de décombre au sol, un déplacement silencieux était hors de propos…
Deux possibilités s’offraient à elle, 1 : il s’agissait des Hommes de Satin. 2 : il n’ s’agissait pas des Hommes de Satin…
Après une concentration sur la force et sur ses intuitions elle ressentait la méfiance, et une pointe de soulagement… Cette nuance était pour elle le seul indice quand au bord au auquel appartenait cette personne.
Elle décida de passé le coin où elle se cachait. La mâchoire serrée, le doigt sur la gâchette, les muscles tendus. Et toute sa concentration de Jedï sur son absorption d’énergie…
Un grand Lion lui faisait alors face. Lui aussi son gun pointé d’emblé entre les yeux.
Il avait prenait quelque micro second pour la décrypter, Ness n’hésita pas :
« Je suis envoyé par Satin ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 14 Avr - 14:21


C'est un nom que je connais mais c'est un peu court pour faire ranger les flingues, c'est le genre de situation ou je préférerais avoir un motif qu'une carte de visite.

Surtout quand la carte de visite est celle d'une tueuse qui tient plus du serpent à sonnettes que de la twilek, et que je peux trouver sans problèmes plus de raisons pour Satin de tenter de me liquider que de ma filer un coup de main.

Alors, Satin t'envoie ok, tu gagnes une minute d'attention plutot qu'un trou, mais elle t'envoie pour quoi ?


__________________________________________________


Dernière édition par Tora le Lun 18 Avr - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 14 Avr - 17:48

Méfiant...
Il fallait qu'il gagne confiance, il ne se connaissait pas avec Ness'rell après tous. 
Il avait tous du soldat aguerri mais son armement était à bout et Manifestement lui aussi.
Avec ses pouvoirs jedï elle pensait avoir encore suffisamment de ressources pour se passer du blaster dont la batterie ne supportera pas une nouvelle fusillade, alors elle le jeta à terre.
C'est alors que sans relâcher sa concentration sur l'absorption d'énergie qu'elle lui répondit :
"Si vous voulez conservez votre rage de combattre pour les étages subalternes libre à vous, moi j'ai remplis ma part du contrat.
Moi c'est Ness'rell, Satin m'a demandé de vous décoincer de cette tour. Je préconise qu'on sort d'ici discrètement.
Et arrêtez de penser si ouvertement vous êtes un livre ouvert pour le moindre Sith !"
Ses réflexes rivés sur l'avenir proche, son absorption d'énergie toujours entre ses mains elle était prête à se faire tirer dessus. C'est là  qu'elle lui tourna le dos pour se trouver une sortit.


Dernière édition par Ness'rell le Lun 25 Avr - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 14 Avr - 21:16

Devant Ness se tenait l'être au physique le plus impressionnant qu'elle n'est jamais vue. D'une race parfaitement inconnue, cette montagne de muscle se déplaçait anormalement silencieusement pour une créature de cette taille, mais c'était sa vitesse qui était la plus remarquable. Une rapidité assez foudroyante pour pivoter et braquer son arme en un battement de cil et un esprit suffisamment affûté pour retenir un tir réflexe. Pas vraiment une bonne nouvelle, d'autant plus que les marquages sur son armure le désignait clairement comme un mandalorien, mais d'une dangerosité bien supérieur à tous les autres maniques du combat qu'elle avait déjà croisé.

Plus troublant encore était son esprit, malgré l'assurance qu'elle affichait, il lui était impossible d'y déceler quoi que ce soit d'autre qu'une farouche volonté de vaincre, son aura le classait dans la catégorie des êtres sensibles à la force. Mais il ne semblait pas être un sith, bien que ses iris soient aussi jaunes que celles de bien des disciples de l'empereur noir. D'après ce qu'elle en savait de nombreuses personnes utilisaient la force sans vraiment le savoir, il semblait être l'un d'eux, du moins l'espérait elle, car s'il arrivait à cacher sa nature d'une autre manière, il devait être bien plus puissant qu'elle.

Sans sabre, il était claire pour la jedi qu'elle ne ferait pas le poids face à cet individu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 14 Avr - 21:37

La femme qui se trouvait dans la ligne de mire de Tora, n'avait pas vraiment le physique d'une troupe de choc. Assez jeune, plutôt jolie, elle ne portait ni armure ni arme excepté le blaster qu'elle venait de lâcher. Des marques de blessure récente étaient repérables sur ces jambes, ces vêtements civils ne les couvant pas totalement. Rien de vraiment impressionnant. Si ce n'est justement cette absence de dangerosité apparente après le combat qu'elle venait de livrer. Visiblement à peine un peu essoufflé, le corps de l'humaine était parfaitement entretenue par des exercices que le mandalorien devinait comme régulier. Il était clair toutefois que les qualités de la nouvelle venue dépassait les possibilités de son organisme. Le même esprit lisse et plat, la même absence de peur, la même suffisance de celui qui se sait supérieur, elle ressemblait trop au sith et au jedi qu'il avait déjà croisé pour ne pas avoir la certitude qu'elle n'en faisait pas parti.

Et là où se trouve un sabreur, le combat n'est jamais loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mar 26 Avr - 17:04

-Le boss reçoit pas ! Et vous avez de la chance que je sois sympa au point de m'occuper de votre cas après le raffuts que vous avez provoqué. Les impériaux nous laisse tranquille à la probable condition qu'on ne réveille pas la ville. Alors, on est bien comtent que vous nous ayez écrabouillé la concurrence, mais il ne faut pas casser la business pour ça. Alors, vous comprendrez pourquoi la patronne ne tienne pas à être à vos côtés pour l'instant. Faites pas la tête, je ne suis pas aussi agréable à regarder qu'elle, mais moi j'ai jamais tué quelqu'un parce que j'aimais pas son halène. Détendez vous, j'ai des instructions, on va faire affaire et chacun y trouvera son compte.


Malgré sa double paire de mandibule , l'alien parlait parfaitement le basic. Ses yeux à facettes ne permettait pas de définir où allé son attention et malgré ses paroles affables ses membres continuer à activer les commandes du jeu de Sabac.


Toi, le mandalorien tu seras payé, déjà parce que ton équipe fait du boulot très rapide à défaut d'être propre, mais en plus tu plais à la chef. Et pas que professionnellement. Seulement tu vois on a quelques problèmes de liquidité, la réserve d'argent blanchi est maintenant de l'autre côté d'une frontière et n'est plus aussi disponible pour ce type de montant. Je ne suis pas un escroc donc si tu veux t'arracher d'ici toute suite je peux te fournir cent dix pour cent de la somme en bâton de la mort. On a bien aussi des pièces détachées ou des esclaves provenant de fournisseurs Humbariens, mais pas sûr que ton vaisseau soit le mieux adapté pour ce type de cargaison. Si part contre t'es pas pressé, Mme Satin me fait dire qu'un autre boulot urgent est dispo pour toi.

Vis-à-vis de toi, la madame de la république, j'ai fait appeler trois, quatre types qui sont au courant de l'affaire qui t'a fait venir ici. J'ai dit au boss que le terrorisme c'était mauvais pour les affaires, mais elle se fout apparemment de mes avis, alors je m'exécute. Mor'hui va te conduire à l'équipe. Une autre chose à te dire avant que tu ne t'efforces de mettre l'orbite basse à feu et à sang: ne nous chie pas dans les bottes. Ton armée a perdu et Balmorra n'a pas besoin de franc-tireurs intégristes. Fait ce que t'a à faire et tire toi avant qu'on te balance aux impériaux.
Toi le mercenaire si tu veux continuer à être agréable à la patronne, tu n'as qu'a suivre Miss résistance, sinon tu peus t'installer ici pour faire une petite partie.
Mor'hui ! Conduit moi ces honnêtes travailleurs au hangar 85-B



Un Twi'hek couvert de tache de graisse, s'extirpa en maugréant de derrière l'établi où il bricolait, enfila un blaster de son pantalon et d'un geste négligeant indiqua à Ness de le suivre.


§§§



La pièce était encombrée de caisses portant le sigle de l'empire sith. Au milieu de ce dépôt bien ordonné, se trouvait deux gomoriens trapus serrant dans leurs doigts griffus des blasters à répétition flambant neuf et un grand humain maigre habillé de vêtements de travail portant le logo de Kellenech Technologies. L'arrivée des nouveaux venus ne sembla provoquer aucune réaction chez les soldats, mais le technicien les salua avec une crainte respectueuse dans les yeux. Le truand qui accompagnait Ness et Tora fut mis à la porte du bâtiment, il tenta bien de menacer pour pouvoir rester, mais compris vite qu'il n'était pas le plus haut placé dans la chaîne alimentaire.

Une fois seul l'homme remercie la république de soutenir encore ses fidèles serviteurs et sans plus attendre alluma un petit générateur d'hologramme, la silhouette blafarde d'une station orbitale flotta bientôt au-dessus de l'appareil.



-Voilà l'usine. Cru bon de préciser le résistant, ma société y produit des droïdes sentinelles, elle n'a pas pu être sabordé lors du traité de Coruscant, car les impériaux étaient déjà en orbite lors des négociations, depuis le départ des régiments républicains de défense de surface, ils ont également prit possession de la planète.

Une équipe d'assaut a pris possession des installations et des chaînes de montages. Moi et mes camarades techniciens on a petit à petit été remplacés par des droïdes sith puis on nous a débarqués. Maintenant la production continue là-haut de manière autonome, les matières premières continuent de partir de l'astroport à une cadence importante, mais ça ne va pas durer, on sait qu'ils comptent déplacer l'usine dans un secteur moins exposé. Je ne sais pas comment ils vont s'y prendre pour transporter une station de cette taille, mais ils ne semblaient pas douter de la faisabilité de cette tâche. Stopper définitivement la construction des droïdes est la priorité de la résistance et au vu de l'état de l'organisation ça sera probablement son dernier acte avant longtemps.
Votre arrivée va nous permettre de passer à la phase active. Le secteur spatial où se trouve l'usine est interdit à tout appareil non autorisé, le croiseur interstellaire fait respecter cette règle sans sommation à coup de turbo-laser, une précédente tentative en a fait les frais. Avant la déstructuration de notre réseau il avait été planifié d'utiliser les navettes de ravitaillement pour s'infiltrer. Le service logistique d'embarquement avait été approché et a accepté notre argent. Pour l'extraction il y a de nombreux vaisseaux de transport présents dans les hangars. La sécurité de la station était assurée par quelques droïdes sentinelles prélevé sur la production, mais l'usine ne fabrique pas de blaster ils ne pourront donc pas combler leurs pertes indéfiniment. De plus j'ai fabriqué ces braves soldats toute ma vie, je connais bien les limites de leur programmation.

La station est alimentée par deux noyaux d'énergie, l'un couvre les besoins des chaînes de montage l'autre ceux de la fonderie de dureacier. Il sera nécessaire de saboter les deux pour détruire l'usine. Si nous parvenons à couper le champ magnétique qui confine le minerai stocké hors de la base cela devrait permettre de masquer notre fuite. Initialement on prévoyait de tenter l'opération avec huit soldats et trois anciens techniciens de Kellenech Technologies, avec les renforts de spécialistes républicains. Aujourd'hui j'ai peur que les personnes présentes dans cette pièce soient les seules disponibles. Je suis prêt à tenter le coup, par patriotisme et ma société souhaitant la destruction de sa station a promis de dédommager ma famille.


-Nous aussi, on est sur le coup. Grognèrent presque en même temps les deux Gomoriens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 28 Avr - 8:41

Malgré toute son expérience, les opérations de ce genre-là n'étaient pas dans le panel de ce qu'avait déjà accomplie Ness'rell.
Elle ressentait l'excitation et l'anxiété des nouveautés dangereuses. Et pareillement son jeune âge lui occultait complètement le possible  aspect "suicidaire" de la mission.
Mais elle refusa de se laisser emporter par l'empressement aveugle. Elle savait que ce n'était pas comme ça qu'on gagne des batailles.
Elles ferma les yeux pris une grande respiration. Les images qui lui vint en tête c'était le feu et les cries.
Des droïdes qui courent dans tous les sens des tirs de blasters qui s'échangent avec une une densité digne des grandes batailles...
Elle comprenait qu'elle danger ils allaient affronter. Et étrangement tous cet étalage de risque la rassurait, elle préférait aller quelque part de dangereux en sachant ce qu'il l'attendait plus qu'allait dans un endroit calme plein de surprise.

Elle se rappelait que la paix entre la république et l'Empire n'était qu'une illusion. Elle savait que s'ils ne faisaient rien se serait l'ennemie qui agirait avant eux...

"_Je suis des vôtres."
Puis elle se tourna vers Tora:
"_Et vous Grand Lion ? Vous partez vous enrichir avec nous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mar 3 Mai - 10:02


Bien sur, j'adore ce plan.


__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Ven 6 Mai - 22:33

Au même moment en orbite:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mar 10 Mai - 22:20

Le bruit dans la coursive était assourdissant. Ce couloir de maintenance n'était habituellement pas occupé lors des vols et bien que protégé par le bouclier il n'était ni pressurisé, ni chauffé et ne bénéficiait pas de la gravité artificielle. Drek, l'ancien technicien de Kellenech Technologies, revêtu pour l'occasion d'une armure des anciennes forces planétaires, s'efforçait de couvrir le vacarme.


-La structure de meteril de la station empêche de scanner les transporteurs à distance. Le contrôle ne s'effectue qu'au sol, les senseurs du croiseur empêchant les arrimages clandestin au cours du trajet. Il est toutefois possible que les impériaux aient installé un dispositif après notre départ, dans tous les cas les ravitailleurs comme le nôtre sont déchargés par des droïdes qui remarqueront forcement notre présence. Une fois que vous aurez engagé l'élimination du facteur robotique, n'oubliez pas le plan que nous avons convenu. L'équipe de la passerelle de coordination ne devra pas ménager ses efforts pour couvrir la progression du groupe du noyau des chaines de montage.

Je vous rappele que les droïdes sentinelles ont une visée infaillible à trente mètres sur une cible statique, n'arrêtez donc jamais de bouger en leur présence, coupez autant que possible l'éclairage des pièces, les détecteurs optiques de ces models, mais un peu de temps à s'adapter au changement de luminosité. Le blindage facial et de la poitrine est suffisamment épais pour résister aux tirs de blaster, visez l'arbre de transmission au-dessus du bassin ou les membres supérieurs.
Souvenez vous des plans de l'installation que nous avons étudiée. L'usine est une installation industrielle, pas militaire il y a toujours plusieurs chemins possibles, restez mobile et donnez votre position régulièrement à l'autre groupe...



Les combattants n'écoutez plus le résistant, toutes les informations utiles avaient déjà été échangé. Ils étaient aussi près qu'ils pouvaient l'être dans les conditions de l'attaque. Tous avaient déjà connu l'angoissante attente avant un coup de feu, elle était même très familière à certains qui géraient leurs stress de manière moins bruyante que ce novice de Drek. Le vaisseau atteindrai bientôt le pont de service de la station orbitale. Il était temps de faire les dernières vérifications avant le choc.


Le droïde pilote effectua les manœuvres d'appontage en échangeant des informations formelles avec le contrôle de l'installation. Un choc fit vaciller les passagers clandestins avant que les bras mécaniques n'arriment le bâtiment à la structure, le chuintement aigu des réacteurs cessa progressivement. Machinalement Knok et Granar, les deux gamorriens retirèrent les crans de sûreté de leurs armes. Le commandos échangea un rapide regard avant de s'élancer.
note MJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Jeu 12 Mai - 12:13

Malgré son casque pressurisé les dernières paroles du technicien paraissaient floues tellement les vibrations de la navette était forte.
Malgré le vide qui les séparait tous dans ce petit compartiment les machineries trouvés le moyen de les torturer avec un bruit sourd et des tremblements insupportable.
Selon le plan, Ness’rell et Tora devait commencer par le sabotage du réacteur de fusion. Cyniquement cet ordre des choses avait été prévu dans le cas d’un grave imprévu. En le faisant sauter ce serait lui qui causerait le plus de dégâts…
 
Un peu avant l’accostage Ness vérifiait une dernière fois ses armes. Leur cellules d’énergie les réserves qu’elle avait sur elle en plus et les détonateurs thermiques. Elle avait en plus la parfaite panoplie du bricoleur. Lames, clés de divers tailles, pied de biche et même une lance thermique portable. Personne ne savait vraiment sur quoi il allait tomber ni dans quelle états serait les coursives de station depuis que seuls les robots s’y activent.
 
Des coups sur la coque lui permettaient de déterminer qu’ils étaient en phase d’abordage.
Elle jeta un dernier regard à Drek sa nervosité n’aidé en rien. Elle ressentait toute la tension en lui. Si elle avait plus de temps elle aurait pus dans ses pensées et même les calmer mais c’était tard et il fallait agir.
Les deux grands sangliers armaient leurs flingues et la décontraction de Tora faisait presque peur.
Et quand le grand panneau s’ouvrit le commando se précipita à l’extérieur en profitant de la suractivité apparemment chaotique des engins automatiques de déchargement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Lun 30 Mai - 10:58


De deux tirs de blaster je m'empresse de transformer en épaves fumantes les deux droides docker qui nous regardent débarquer en se demandant probablement pourquoi on ne correspond pas aux standards de cargaisons. J'aime bien les droides. La plupart sont tellement prévisible que c'en est affligeant.

D'un geste j'active l'unité holo de mon armure, et elle s'empresse de m'afficher un plan résumé de la station, notre position, nos objectifs. D'un signe j'englobe les deux portes flingues et le tech, ainsi que le chemin qui mène à la partie inutile du boulot. La passerelle de surveillance et ses systèmes de surveillance.

-Vous deux vous allez à la passerelle avec le guignol. Moi j’emmène la demoiselle pour faire le boulot.


Et signifiant bien que pour moi tout est dit, je les laisse sur place et part rapidement vers la porte et le tunnel d’accès le plus proche. Porte fermée, déverrouillage au blaster. D'un pas de coté je m'écarte, laissant d'un grand geste la politesse à la dame.

-Si mademoiselle veut bien se donner la peine. C'est tout droit.


__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mer 1 Juin - 19:40

Le droïde exigea une nouvelle fois que les unités engagées lui fasse un rapport. L'absence de camera dans le complexe était très handicapent pour définir avec précision le nombre et la nature des assaillants. Les sentinelles postées dans le hangar d'appontement des vaisseaux de livraison avaient été les premières à ne plus répondre. L'intrusion avait été confirmée par une patrouille dans la coursive attenante, qui avait été accroché par un commando organique, les hologrammes transmis, avaient tout juste présenté les éléments de tête, lourdement armés, avant de couper. La stratégie était prête et avait immédiatement été exécuté, les portes anti-déflagrations de l'anneau avaient été scellé pour entraver la progression de l'ennemie et des mines avaient dépressurisé les travées investies. Il n'était pas possible de s'assurer de l'efficacité de cette mesure, aussi tous les effectifs étaient activés et en alerte. Des pertes de contact avait suivi  à deux endroits différents, l'une des surveillants d'un sas communiquant avec le couloir menant à la salle de contrôle où le stratège se trouvait. L'autre en bordure des chaînes de montage, emplacement moins stratégique, mais desservant de nombreux organes de l'usine orbitale. Les réserves de droïdes avaient engagé l'affrontement contre le premier groupe et les repoussait lentement vers une zone condamnée, mais les unités de combat sans soutien de soldats manquaient d'efficacité . La rigidité de leur exosquelette les rendait patauds dans leur mouvement et lents à réagir aux mouvements adverses. Les blindages des éléments de tête avaient souffert et plusieurs robots étaient détruits. Malgré les pertes ces assaillants semblaient en passe d'être neutralisés. L'autre groupe en revanche se trouvait dans une zone trop vaste pour être surveillé. Les passages en sortant été gardé et partiellement obstrué par de nombreux poste de tir.

Un voyant de la console se mit à clignoter, le doigt métallique de tacticien pressa une touche et le visage de l'officier de quart du croiseur apparu.


-Ordonnateur DS-24 432,  quelle est la situation ?

-Ennemie à bord capitaine. Nombre inconnu, mais compris entre 4 et 50. Grande combativité, manquons d'information concernant leur équipement et leur stratégie. Système de contrôles 5, 6 et 9 hors-service, 21 unités de défense hors de combat. Combat dans la tuyère 24, effectif ennemi divisé et en partie non localisé. Nombreux facteurs ne permettant pas de définir une probabilité de succès sans renfort satisfaisant. Où en sont les équipes de secours ?

-Deux chasseurs seront sur place dans quelques secondes pour visualiser la zone et servir d'appuis feu. La préservation des installations sont prioritaires, ne détruisez que ce qui est strictement nécessaire, une navette de débarquement est en route, elle pourra apponter la station dans une douzaine de minutes. Contenez les assaillants en attendant son arrivée.

-Reçu capitaine. DS-24 432 , terminé


Les droides de combat firent leurs rapports. Aucune autre information ne permis de rentrer de nouvelles données dans les programmes tactiques du responsable, qui dut se résoudre à devoir attendre la suite sans donner de nouvelles instructions. Il détenait encore en réserve des pièces piégées et deux ou trois atouts retors. Les probabilités de dégâts sur la fabrique étaient convenables et bientôt il aurait un visuel extérieur de la station. Restait à prévoir une alternative au cas où l'ennemie découvrait ses faiblesses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Lun 6 Juin - 10:33

Devant la politesse de Tora, Ness’rell se précipita dans le couloir.
Elle avait beau avoir son arme pointé en joue c’était principalement sa force qu’elle mettait en avant.
Elle projetait devant elle toute son intuition et toute sa prescience.
Bien que toutes les alertes sentimentales fussent au rouge immédiatement il n’y avait rien.
 
Le grand lion la suivait de près dans une course folle qui avalait rapidement les mètres qui les séparaient du premier sas.
Porte blindé. Son sabre laser lui manqué. Tora tenta à nouveau sa fameuse technique du blaster mais rien… Elle parcourut des yeux l’entourage du blindage et posa ses mains là où elle le pressentait. Se concentrant sur sa télépathie elle ne savait pas vraiment ce quelle devait chercher. Mais quelque se débloqua. Pas grand-chose mais le centimètre qui se libéra suffit à Tora d’y insérer ses doigts pour y mettre toute sa force !
 
La porte céda, rien ne semblait pouvoir résister au grand guerrier ! Mais trop concentré sur le déblocage du système elle n’avait pas sentis les deux droïdes Sentinelles postés derrière la porte. Ni Tora ni elle ; n’étaient en joue pour l’attaque, et tous ce qu’elle put faire rapidement fut de redirigeait sa télépathie sur les robots de combat afin détourner leurs canons…


Dernière édition par Hagen le Lun 6 Juin - 15:00, édité 3 fois (Raison : Petit changement il n'y a que des droides "sentinelles" dans la station)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mar 7 Juin - 19:45

Les canons crachaient leurs rayons ardents avec une régularité de métronome, les six droïdes qui produisaient ce barrage, avançaient à pas régulier s'arrêtant que le temps d'une autre unité ne comble les trous dans leur formation que creusait les rares tirs ajustés qui les frappaient. Patiemment, inexorablement les machines de combat repoussaient leurs opposants de plus en plus loin dans la coursive.
Trop occuper à se déplacer sans cesse les gomoriens ne pouvez pas riposter efficacement à cette marche implacable. Le technicien faisait la navette entre la ligne de feu et l'extrémité du couloir, informant ces deux compagnons du blocage des écoutilles situées derrière eux.

Fébrile l'employé de Kellenech Technologies activa son communicateur


-Equipe deux ? On est au contact de l'ennemi, ils nous repoussent le long de la coursive 41, la porte vers le collecteur 7 et les accès aux passerelles de service sont verrouillés. Les serrures sont en surcharges et je ne parviens pas à contourner les sécurités. Il faut que vous coupiez le noyau d'énergie rapidement pour qu'on puisse se dégager. Dans quelques minutes on sera acculé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness'rell

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 34

MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   Mer 15 Juin - 12:55

Le feu dévié des droïdes permit à Tora d’envoyer une charge qui déstabilisa les machines, le Grand Lion et Ness’rell achevèrent chacun le siens et reprirent leur course.

Les couloirs s’enchaînés ainsi que les portes blindées le temps de parcourir la longueur d'une coursive, Ness débloquait à la force de son esprit les verrous alors que Tora ouvrait les battants.

Lorsque que le duo tombait sur une patrouille il ne restait que des débris de robot derrière eux.

L’appel à la radio du Kellenech leur avait fait presser le pas et aussi lorsqu’un Droïde avait survécu à leur attaque sur leur parcours, le Mercenaire et la Jedï le laissèrent partir.

Enfin le générateur était devant eux !... Le temps que Ness’rell regard l’imposante structure, Tora répartissait déjà les explosifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Départ. (Ness)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Départ. (Ness)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Demande de Shaïness - Butterfly
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dxun, sur les frontières :: Jeu Star Wars :: [Star wars] Sur les frontières-
Sauter vers: