Dxun est un forum de jeu de rôle.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Début (Tora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Début (Tora)   Lun 7 Mar - 17:58

Espace profond, secteur de l’amas de Cron, bordure exterieur.



-" …Les armes ont décidé de l'orientation à prendre. La défaite du chef de file de ce prétendu « schisme du guerrier » marque d'une façon claire la voie à suivre pour tous ceux qui se disent mandalorien. Nous donnons aux combattants qui ont soutenu celui qui osa défier Mandalor dix cycles pour venir jurer allégeance à notre maît…"


Gallen Dol coupa le message avant la fin, avant de se tourner vers son équipage rassemblait dans le hangar des chasseurs.


-Guerriers, Commença-t-il. Cette information tourne en boucle sur les canaux mandaloriens depuis au moins un cycle, il est émis depuis les relais des territoires impériaux et tout laisse à penser qu'il est authentique. Celui qui se fait appeler le nouveau mandalore a coincé Jerek Vieraq dans le secteur Kastolar. Nous ne savons pas dans quelles conditions c'est déroulé l'affrontement, mais suivant toute vraisemblance c'est le parti pro-impérial qui l'a emporté. Il est parfaitement illusoire désormais que les clans rejoignent notre bannière et désormais tout mandalorien ne prêtant pas serment risque de se retrouver dans le collimateur des services secrets impériaux que nous savons être à la manœuvre derrière la grande traque et celui qui l'a remporté. Le clan Dol ne pliera pas de genou devant ce nouvel usurpateur et je suis prêt à le combattre lui et ses alliers. Néanmoins, se battre au grand jour pour des causes dont ce n'est pas l'heure n'apporte que la mort et je compte bien vivre assez longtemps pour provoquer l'avènement du vrai Mandalore.

J'ai donc pris la décision d'abandonner notre croiseur le temps que des circonstances plus favorables soit venu, ainsi nous préserverons notre arme la plus précieuse et pourrons plus facilement rester invisible aux yeux de nos ennemis. Notre devoir et de préserver notre culture et nos enfants, je mènerai donc nos familles sur Nespis 8 où elles pourront former la prochaine génération de guerrier. Les autres, soit tous les combattants des castes Noires et Rouges, partiront où bon leurs semblent afin de gagner le statut et le prestige qui nous manque actuellement pour fédérer les autres clans. Restez vigilant aux appels de votre faction, mais ne venez pas sur Nespis ni même dans son secteur. Nous resterons en contact par l'intermédiaire de la guilde de Handooine. Fait honneur à votre clan, faite vous honneur.


La décision de Gallen ne faisait pas l'unanimité, mais le respect qu'il avait acquis en tant qu'amiral du blocus suffit à empêcher les éléments les plus contestataires de se mutiner, mais pas à maugréer leur ressentiment. L'ambiance était lourde dans les coursives du croiseur lourd en cours d'évacuation. Tora était dans sa cabine rangeant ses affaires comme tous ses frères d'arme, lorsque le maître d'artillerie du bâtiment entra dans le dortoir.


-Salut Terreur. Je tenais à te saluer avant ton départ et à te donner ceci. Dit le gradé en tendant au guerrier une caisse bourré de ration de combat. Ça te rendra plus tranquille pendant quelques jours, je les ai réquisitionnés à la cambuse sur mon compte. Tous les petits malins se remplissent les poches de tout ce que leurs relations peuvent leur procurer et vu ton appétit j'ai eu peur que tu es faim et décide de dévorer tes compagnons de navette.
-Le vieux est furieux contre ceux qui se sont fait démonter à Kastolar. Lui annonça-t-il ensuite sur un ton moins léger. Il pense toujours que c'est toi qui aurais dû être notre champion, pas Jerek. Maintenant on a vidé notre chargeur et on se retrouve comme des cons à devoir se cacher. Je pense comme lui, avec ta stature, tu aurais été plus crédible comme Mandalore, alors on compte sur toi pour faire avancer nos points de vus. Je sais que ta navette part bientôt, mais si tu as besoin de quelque chose demande-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Début (Tora)   Mer 9 Mar - 15:15


-Tu sais ce qu'on dit. Si t'aimais pas la plaisanterie, fallait pas t'engager. La plus vieille blague Mandalorienne, celle qui permet de ricaner de la plus défavorable des situations en se rappelant que le vrai guerrier sait faire abstraction de tout ça pour continuer la lutte. La base du vrai credo qui fait de tout les mandaloriens des types bien plus coriace que le paquet de types avec blaster qui se la jouent mercenaires.
-Si le tas de ferraille qui me sert de transport veut bien décoller je n'aurais plus besoin que d'un boulot avec un tas de crédits au bout, et ce sera facile à trouver en ce moment. Je suis sur que toute la zone neutre grouille de gens à la recherche de professionnels pour foutre le bordel à leur place. Merci pour le rab, on se retrouve en enfer.  
-Ou pas loin.
-Ouais, ou pas loin...

Une poignée de main et l'artilleur fout le camp, lui aussi à surement à faire. Dédaignant les chariots suspenseurs qui servent à trimballer le matériel, je finit de balancer armes et bagages dans sa caisse et la charge sur l'épaule d'une secousse. Marquer les esprits ça se fait au quotidien. Et rappeler à tout le monde que je suis capable de transporter le poids de deux types d'un main et sans transpirer fait toujours son petit effet dans les couloirs qui mènent aux hangars.

Passage au mess. Atmosphère fébrile de début de baston, on s'est équipé, on bouffe rapidement en échangeant les dernières infos utiles avant de mettre les bouts en solitaire ou en équipe réduite. Une fois de plus le clan Dol passe du statut de force armée à celui d'indépendants, pas une sensation très agréable, les mines sont tirées, les gueules fermées et l’ambiance lourde de morosité. Mauvaise journée pour un départ.

-Et ben alors les gars ? Qu'est ce qui se passe ? Un type est mort ?

Les têtes se relèvent, y'a des nouveaux qui n'aiment pas l'humour, mais ils se taisent en me voyant. Même si on est tous égaux à bord ou presque, y'a pas tant de types que ça prêt à se battre avec moi pour une remarque lancée à la va vite.

-Allez les gars, haut les cœurs. Faut voir les choses du bon coté, au moins avec le schisme on va enfin se battre contre de vrais professionnels pour changer. Qui n'en a pas assez de liquider des amateurs hein ?  
-Hey Tora, fais nous rire, dis nous encore comment t'as tué ce jedi !
-Lui, il a tué un jedi ?
-Un peu qu'il l'a tué, et en solo en plus.
-Et comment t'aurais fait ça ?
-Comment je l'ai tué ? Qu'est ce que tu crois ? Je l'ai braqué avec mon arme, j'ai visé la tête, et bam, il est mort. C'est pour ça que je pense qu'il faut laisser la guerre à des professionnels. Moi ce que je dis, c'est que filer un sabre laser à un type qui sait pas faire la différence entre le canon d'un blaster et un disrupteur, c'est du gaspillage...
-Héhé, j'adore cette histoire. Tu pars avec qui Tora ?
-Avec ma gueule. J'ai vu vos sales tronches trop longtemps il me faut un peu d'espace.
-Et puis tu seras pas obligé de bouffer des gens quand y'aura plus de rations !
-Ouais, ça aussi. A la prochaine les gars.  
-En enfer ou pas loin !


Le hangar ou traine ma navette est désert de toute présence humaine. Ma navette, un mot trop pompeux pour l'épave qui me sert de vaisseau et dont l'état de délabrement et les pannes à répétition m'ont fait passer la grande traque sur un trou perdu à jouer les réparateurs de fortune. L'un des désavantages les plus marquant de l'organisation Mandalorienne. Ou de l'absence d'organisation. Depuis la fin des croisades, chaque mandalorien est avant tout un indépendant, lié aux reste de la troupe par de complexes liens de clans, d'escouade, de formation, et responsable de son propre matos. Ce qui en théorie permet de disposer lors de rassemblement de types particulièrement soucieux de posséder le meilleur équipement possible. Un raisonnement qui se tient pour ce qui est du matos individuel mais qui pèche vite au niveau des vaisseaux. Et si les clans ont encore les moyens de se payer ou de produire des appareils de guerre, leur distribution se fait au compte goutte, et j'ai du louper la dernière distribution.

-Alors boule de poils, on s'arrache ?


Trillian est une devaronnienne, je l'ai récupéré par hasard pendant un contrat dans une maison de passe de la frontière ou elle venait d’être vendu pendant que je passais liquider un type qui y avait ses habitudes. Et pour fêter ma première passagère clandestine, je l'ai gardé. Il faut savoir soigner les clichés, et la gamine paumée qu'on ne balance pas par le sas, c'est le base du métier . Depuis elle joue les mécanos et les copilotes et commence mème à gérer pas mal.  

-Faut voir, est ce qu'on peut franchir l'hyperlimite cette fois ?
-Normalement, ça marche. Reste juste à redonner un petit coup de peinture sur les soudures.
-Hum. Et celle la ? Elle est qui ?

Celle la. La pinasse de combat qui trône juste à coté de notre vieux cargo. Le meilleur de la conception mandalorienne, synthèse de tout ce qu'on a pu trouver de mieux un peu partout, assemblés par les plus expérimentés des professionnels de la guerre. Une forme racée et agressive, des moteurs corelliens de premiére bourre, des déflecteurs avant et arrière de forceur de blocus, assez de suspenseurs pour s’arrêter au ras du sol après une chute en piqué depuis l’atmosphère haute et les compensateurs nécessaire pour éviter de transformer l'équipage en pulpe. Un bijou, la mort venant du ciel de façon au moins aussi impressionnante que la vieille garde et ses droides basilisk.

-C'est à Jax.
-A jax hein? Laisse tomber la peinture, on va changer de navire.
-T'es sérieux ?!
-Ouais. Il aurait pas du la garer la, maintenant je suis amoureux, et il est pas question que je quitte le bord sur autre chose que cette beauté...
-Génial !
-Hé les droides ? Changement de programme, vous déchargez tout ça et vous le charger sur celle la.
-Mais monsieur, ce n'est pas votre navette, je ne peux pas...
-Même en considérant que j'ai découpé à la vibrolame le dernier droide qui a refusé de m'obéir ?  
-C'est une information qui change tout. Mes excuses monsieur, je m'occupe immédiatement de votre chargement.
-Wouhou ! On a un nouveau vaisseau !

J'adore les droïdes assez intelligent pour disposer d'un circuit d'instinct de survie. Y'a toujours moyen de s'entendre avec eux... Et correctement motivés, ils ne mettent que quelques minutes à transférer les affaires pendant que Trillian s'affaire dans le cockpit a préparer le décollage.

-Tora ! la passerelle !
-Je prends... Passerelle ici Tora.
-Ici passerelle. Qu'est ce que tu fous dans cette navette Tora ? Dis moi que tu viens pas la piquer à Jax.
-Désolé Passerelle, je crois que je vous reçois mal. Je vais devoir couper la transmission pour vérifier ce qui coince...
-Héhé, Jax va être sacrément furax...
-Dites lui qu'il peut prendre la mienne. Tora, fin de transmission.

D'un geste Trillian coupe la com pendant que je m'installe au poste de pilotage et que je prends les commandes. Lâchant d'un coup toute la puissance de la navette qui s'éloigne à toute blinde du vaisseau amiral.

-Et maintenant ? On va ou ?
-Maintenant ? On va ou tout se passe évidemment. N'importe ou sur les frontières.


__________________________________________________


Dernière édition par Tora le Mer 9 Mar - 17:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sig.22

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 09/03/2016

MessageSujet: Re: Début (Tora)   Mer 9 Mar - 15:47


Agent impérial Sig.66, rapport de mission numéro 244
Position : A bord d'une navette de combat Manticorienne, secteur spatial inconnu.
Code du jour : Pour que vive l'empire


L'opération d'infiltration est un succès. Grâce à mes compétences en matière de camouflage, j'ai pu habilement me glisser dans le navire amiral du clan Dol en me faisant passer pour un droïde de comptabilité. Un poste clé qui m'aurait permis d'accéder rapidement aux informations bancaires nécessaires à leur liquidation. Hélas, un droïde de surveillance m'ayant surpris par hasard lors de la rédaction de mes notes m'a obligé à changer d'approche. J'ai du liquider le droïde et me réfugier dans une navette pour éviter d’être repéré et détruit.
La navette ayant quitté le vaisseau mère, j'ai résolu de me faire passer pour un droïde de combat dont sont friand les mandaloriens, et d'infiltrer l'équipage de la navette le temps nécessaire au retour vers le vaisseau mère et vers les informations qu'il contient.
Le combat contre le droide de surveillance ayant endommagé mon relais de transmission, je ne suis pas en mesure de continuer l'envoi de mes rapport journaliers, mais je continuerais néanmoins à les faire quotidiennement en attendant le rétablissement de nos communications.

Efficacement. Agent Sig.66,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Début (Tora)   Jeu 10 Mar - 10:39

Trillian tira un coup de blaster, par la meurtrière avant de se mettre immédiatement a couvert. Elle était épuisée, tous ses gestes le montraient. Son visage était dissimulé par le masque de guerre qu'elle s'était bricolé pendant le trajet, mais Tora pouvait deviner ses traits tirés et démoralisés. Le siège durait depuis une douzaine d'heure et la petite semblait sur le point de flancher.


-Putain, on est mal. Ils sont encore combien ? Jura l'adolescente d'une voix fatiguée.

-Mes capteurs en ont compté vingt, mais au vu de l'encombrement de ce bâtiment, la marge d'erreur est de 122 %. Le nombre n'est toutefois pas le seul facteur qui importe. La connaissance de l'armement ennemi est aussi prioritaire. A en juger par les impacts sur la devanture du magasin qui fait office de retranchement pour nos enveloppes personnelles, mes senseurs déduisent qu'ils sont en possession d'un canon blaster de 16 Mpz de puissance. La réserve où nous nous trouvons est encastrée dans la structure du bâtiment et 16 Mpz ne sont pas suffisant pour percer les traverses de Duracier qui constitue le pilier, ils le sont par contre bien assez pour nous interdire la jouissance de 80% de la surface de vente de cet établissement. L'impact sur mon bras droit a 62 % de probabilité d'avoir été provoqué par le tir d'un fusil de précision thermique et 47% de probabilité que ce soit un modèle 47-4 « Rankor » de chez « Hebok et Ranok ». Mes triangulations ne m'ont pas encore permis de localiser la position exact du tireur, mais il y a 83% de probabilité qui se trouve dans le magasin de pièce détachée pour fonceur au bout de l'allée. Ses deux tirs ne me permet pas de définir son niveau d'aptitude, mais il serait judicieux de ne plus utiliser le poste de tir 3 qui est dans son champ de tir supposé (74%). Sans aide extérieur, nos chances de conserver notre position sont de 83% dans l'heure, mais tombe à 36% pour les 6 prochaines heures. Si toutefois, vous consentez de me restituer le Mark 43 qui vous m'avait retiré après l'assassina de ce chef de réseau d'activités illicites, nos chances passér...

-C'est de ta faute tas de boulon. On était seulement en repérage, on en serait pas là si tu avais laissé faire Tora.

-Notre cible présentée des probabilités de décès importantes dans les conditions de notre rencontre. Il y avait 29% de probabilité qu'une configuration aussi favorable ne se reproduise pas.

-Il était entouré de ses gardes du corps ! maintenant on a tout son gang sur le dos.

-L'absence de plan de repli était le point faible de mon analyse, mes programmes d’évaluation ont sous estimé votre manque de condition physique.

-J'suis mécano, moi ! Pas coureur de fond. Si on retrouve notre vaisseau je vais te couvrir de tellement de plot de sécurité que tu ne pourra pas faire un pourcentage sans demander l'autorisation.

Tu es arrivé sur Balmora et a été aussitôt engagé par une Twi'lek aguicheuse à la tête d'un réseau criminel local pour liquider un rival. Une phase de repérage s'est mal passé et ton personnage, Sig.66 et Trillian sont maintenant acculés dans un centre commercial au 20 ème étage d'un bâtiment. Votre retranchement est au bout d'une allée en cul de sac et les assaillants en font le siège, ils ne peuvent a priori pas vous contourner et la zone séparant les deux positions est dégagée. Ils ont lancé quelques assauts, mais ils sont maintenant devenus prudent. La situation est bloquée, décrit là, avance un peu, mais reste sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Début (Tora)   Lun 14 Mar - 15:46


-C'est bon, j'ai trouvé la sortie.

Pas une bonne sortie non, mais pas une si mauvaise que ça au vu de notre situation lamentable. Coincés comme des cons dans le trou du cul du dernier étage d'une tour commerciale abandonnée, belle réussite vraiment. Voila une opération rondement menée. Enfin, au moins ce crétin de droïde n'a pas manqué la cible, le contrat est rempli, et le reste n'est finalement qu'une histoire d'amour propre.

D'amour propre et de survie...

Parce que si leur patron est bien mort et refroidi, la bande de types la dehors a l'air vachement plus concentré sur sa vengeance que sur ses problèmes de succession. Bien ma veine de tomber sur les seuls truands du coin prêts à passer la journée entière à la poursuite de l'assassin de leur chef. La journée ou plus évidemment. Ils ont le temps pour eux, et encore plus qu'ils ne s'en doutent.

-Alors qu'est ce qu'on fait ?
-J'ai réussi à remettre assez de jus pour ouvrir les volets extérieurs. Du coup on a plus qu'une vitre en plastacier à défoncer pour arriver à l'air libre.
-Et ensuite on se laisse voler jusqu'au sol ?
-Quasiment. y'a une terrasse deux étages en dessous.
-Ce plan ne peut pas marcher, pour démolir une vitre en plastacier il faudrait un bélier métallique relativement pesant. Et on a rien de la sorte dans ce magasin.
-Si. Je crois que si.
-Oh oui ! J'adore ce plan. Est ce que je peux t'aider à le pousser ?
-Pourquoi vous me regardez comme ça ? Vous n'allez pas faire ça !
-Tenu.


Comme prévu le droide a le crane bien plus dur que la baie de plastacier qui vole en éclat dans un bruit de verre brisé tout à fait satisfaisant. Le choc sourd sur la terrasse sonne un peu moins bien, mais un droide assassin est conçu pour résister à plus méchant que ça.

-Allez, tu le rejoins et tu mets les bouts.
-Et toi ?
-Moi je vais leur montrer ce que c'est une réception Mandalorienne. Question de crédibilité. Y'a des rumeurs qu'on peut pas laisser se répandre si on veut rester dans le métier. Et j'ai pas envie d'avoir une ligne "se laisse coincer dans un vieux magasin de prêt à porter" sur mon CV.
-Bon, on se retrouve à la navette.
-Ouais, et n'abandonne pas le droide.


Dans les couloirs de la galerie marchande, les truands n'ont pas loupés le bruit de verre ni le courant d'air frais qui a du leur balayer la gueule. Et quand les premiers lèvent le nez de leurs couverts sans se faire blaster la face, il leur faut pas longtemps pour tirer les conclusions qui s'imposent et se risquer à venir voir.

Pas en masse évidemment, les tirs de la journée leur ont appris la prudence. Une prudence de bon gout qui cette fois va jouer contre eux. Car quand je vide les dernières gouttes de jus des circuits de la boutique en rabaissant tous les volets métalliques de l'enseigne, la moitié du groupe est encore dehors à jouer les surveillants pendant que le reste se retrouve soudain plongé dans le noir au milieu des rayonnages.

Plongés tous seuls dans le noir.

Avec moi.


__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Début (Tora)   Mar 15 Mar - 21:17

Les sept combattants partis en éclaireur étaient les plus jeunes ou les plus impatients, des individus dont la volonté de briller rendaient dangereux, mais pas vraiment apte à travailler efficacement les uns avec les autres. La plupart étaient des humanoïdes quelconque, serrant dans leurs mains des armes de truands faites pour le combat rapproché, capable de délivrer de puissants rayons d'énergie. Le client le plus sérieux était un vieux Trandoshans balafré et sa carabine blaster. Plus confiant que les autres, plus aguerrie et voyant très bien dans le noir des organismes aussi sur-actifs que celui de Tora. Un adversaire de choix, bien plus que son ancien boss.

Dans un crissement de métal torturé, les volets encore en état se verrouillèrent, les dégâts occasionnés par le canon en avait faussé ou simplement fondu plusieurs et le principal rideau ne bougea pas, mais cela suffit à déconcentrer le groupe. Privé d'alimentation les dernières lumières encore en état s'éteignirent piteusement, les deux types de gauche ouvrirent immédiatement le feu sur un étale. Les flashs de leurs décharges éclairant avec intermittence la boutique dévastée, quelqu'un cria quelque chose de censé, mais rien ne parvint à mettre de l'ordre avant que le massacre ne commence.
Tu as le dessus au début, mais ton personnage sait que la situation pourrait vite changer.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Début (Tora)   Ven 18 Mar - 14:15

Je connais les Trandoshan, Je les connais bien.

Le premier homme meurt avant même de se rendre compte qu'il est tombé dans un piège. Probablement tellement surpris par la chute du rideau qu'il ne s'aperçoit de la lame dans sa gorge que quand il heurte le sol avant de passer ses derniers instants à se vider de son sang en se demandant ce qui a bien pu se passer.

Ils m'ont formés à l’époque. M'on appris à tuer et à le faire bien.

Le second est encore en train de s'ahbituer à la soudaine pénombre quand je me jette sur lui, écratant d'un geste négligent son blaster avant de lui saisir le crane et de lui planter ma vibrolame dans le plexus avec assez de force pour le décoller du sol.

Quand je décide de me battre je peux bouger si vite que les autres semblent soudain se déplacer au ralenti. C'est un atout qui coûte cher mais qui n'a pas de prix. Mais les Trandoshans sont des reptiles. et leurs réflexes sont presque aussi redoutablement aiguisés que les miens.

D'un geste je balance le truand dans l'allée qu'ont choisi ses trois potes les plus proches. Le plus rapide a le temps de de coller un tir de blaster dans le cadavre, le plus lent juste le temps d'écarquiller les yeux avant de se le ramasser dans la gueule. La seconde suivante c'est à moi d'ouvrir le feu, et je ne manque personne.

Les Trandoshan n'ont aucune notion de morale ou d'honneur. Pour un trandoshan, seul l'objectif compte. C'est aussi ce qu'ils m'ont appris.

Un tir me loupe, je disparais dans l'ombre. Cherchant le septième homme, celui qui laisse le sixiéme tirer et l'appeller sans lui répondre. Dehors on s'est repris, et on attaque le rideau au blaster, des trous se forment, laissant rentrer la lumiére. Le sixiéme type appelle à l'aide, juste la, il est à deux rayons de distance assez prés pour qu'en trois saut je puisse le tuer. Mais ce n'est pas lui que je cherche.

Les trandoshan voient dans le noir aussi bien que moi et sont des chasseurs nés. Leur code de conduite resemble beaucoup aux tableaux de chasse et duels des Mandaloriens. Ils pourraient faire de bons mandaloriens, mais ils sont trop vénaux.

Si je voulais me tendre un piége. Ou serait la meilleure place ?

Bandant tout mes muscles, j'attrape le rayonnage le plus proche et le soulève avant de le projeter a travers l'allée contre le suivant, provoquant un effondrement en chaîne dans le magasin qui vient obliger le trandoshan à bouger de sa planque, a quitter l'allée donnant sur son pote ou il n'avait qu'attendre que je vienne cueillir le crétin pour m'avoir au bout du canon.

Les trandoshan sont de bons chasseurs. Mais ils m'ont bien formés...

Et si celui la est bien plus coriace que ses petits camarades, il n'est pas à la hauteur de ce que les entraîneurs surpayés que j'ai eu m'ont enseignés. Coincé pour coincé il a juste le temps de sortir sa lame et de bloquer quelques uns de mes coups, avant que je lui colle mon flingue en pleine poitrine pour y faire un trou gros comme le poing.

Juste quelques secondes de plus pour descendre le dernier blaireau, et j'ai encore de quoi préparer une dernière surprise au second groupe qui déboule enfin dans la boutique après avoir démoli la façade.

Et quand le premier du lot retourne du pied le trandoshan pour voir si effectivement il est bien mort, il n'a que le temps d'afficher le regard outré du type qui vient de s’apercevoir que le père noël n'existe pas et que ses parents lui mentent depuis toujours, et ensuite, la grenade explose.


__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagen

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: Début (Tora)   Mar 22 Mar - 22:19

Le bruit sourd et l'intense dégagement de chaleur de la charge plasma, indiqua à Tora qu'un imbécile avait déclenché son piège. Les survivants répondirent bientôt par une volée massive de grenade à fragmentation. Au vu du nombre, le gang devait avoir ouvert une caisse et vidaient la totalité de son contenu, les derniers étales s'effondrèrent et ce qui restait d'intact fut criblés d'éclat, le grand guerrier s'en tira avec de belles balafres sur sa dossière, la fermeture des rideaux avait permis à un groupe de s'approcher à couvert, soutenu par les salves continues du canon blaster. Par chance les lanceurs n'avaient pas osé pénétrer dans l'enceinte de la boutique et le pilier qui servait d'abri au mandalorien était dans un angle mort de leur barrage. Le shrapnel rebondissait partout, mais son armure était épaisse.

Il profitait d'une accalmie pour se dépasser silencieusement lorsque son sixième sens le fit pivoter, simultanément le rayon pale du fusil « Rankor » creva les lattes d'acier d'un volet pour venir le frapper en pleine poitrine. L'énergie faussa le beskar de sa plaque pectoral qui résista malgré tout, mais satura son odorat d'une odeur de poil roussi. L'angle de tir n'était pas le même, le tireur c'était donc déplacé
L'ennemi s'organisait, ils ne devaient plus en rester beaucoup, mais l'agaçante arme lourde était toujours en position, la précision et l'inspiration du tireur d'élite ne semblait pas tout devoir à la chance et les marges de manœuvre se faisaient plus étroites.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début (Tora)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début (Tora)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fiche à Tora
» Tora Tora no Mi: modèle Smilodon
» (m) otsuka tora ft. wei (up10tion)
» Vixo Tora, Vix', Thor, appellez ce vaillant guerrier comme vous voulez!
» mon début dans le monde du dessin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dxun, sur les frontières :: Jeu Star Wars :: [Star wars] Sur les frontières-
Sauter vers: